Photo Series of the Month: A Weekend in Deauville

Deauville, France(vean al pie de página para la versión en español – scroll down for the english version)

Je savais qu’il y avait un concours hippique à Deauville mi-Avril.  Je n’avais pas mis les pieds là-bas depuis des années et avais bien envie d’y retourner, ne serait-ce que pour la plage.  Alors, quand j’ai vu que je pouvais combiner ces deux passions, l’idée n’a fait que s’incruster dans mon esprit.

Quelques jours avant de partir, j’ai réussi à convaincre Ludo et Ethel de se joindre à moi et d’aller y faire un tour pour le week-end.  Pour un séjour à petits prix, on a bien sûr opté pour le Covoiturage pour le transport et un petit appartement aux airs nostalgiques dans un ancien hôtel sur la plage, rénové et réhabilité, trouvé sur le site d’Airbnb.

Partis samedi matin, revenus dimanche soir.  Entre temps, des crêpes, du cheval, des moules à la crème de camembert (!!!), des balades sur la plage au coucher du soleil et en plein après-midi, les pieds dans l’eau, encore des crêpes, du cidre, la promenade des stars, les parasols, le sourire, le bruit de vagues et le cri des mouettes, le marché, les fruits de mer en terrasse…

Hors de Paris le temps s’étire et prend son temps, deux jours loin de la ville et de sa frénésie font l’effet d’une semaine de vacances; la mer nous pousse et nous attire au rythme des marées; les phares surveillent nos états d’âmes.

On rit, on ramasse des coquillages, on marche au gré des vagues et de nos envies, les pieds dans le sable et la tête dans les nuages.  Un vrai week-end en poésie et en douceur.  A peine rentrés, on est déjà prêts à y retourner.

La mer vous fait cet effet-là à vous aussi?

[Español]

Sabía que iba a haber una competición de caballos a mediados de Abril en Deauville. No había ido desde muchos años y ya quería volver ahí, que sea solo para ver el mar.  Así que, cuando ví que podía combinar 2 de mis pasiones, la idea siguió volviendo a la mente a cada rato.

Unos días antes de irme, convencí a Ethel y Ludovic de venir a pasar el fin de semana conmigo.  Para disfrutar del momento gastando menos dinero, usamos de los mismos medios de siempre, compartiendo un auto (con uno de los sitios franceses, Covoiturage.fr) y encontramos un pequeño departamento anticuado en un antiguo hotel rehabilitado, justo en la playa, con Airbnb.

Salimos el sábado en la mañana y volvimos el domingo en la noche.  Durante todo el tiempo en Deauville, hubo crepas, caballos, mejilloes en una salsa de camembert (!!!), paseos en la playa al atardecer y en medio de la tarde, los pies en el agua, más crepas, cidra, el Paseo de los Famosos, las sombrillas en la playa, sonrisas, el ruido de la olas y los gritos de las gaviotas, el mercado, mariscos en la terraza…

Afuera de París, el tiempo se estira y toma su tiempo, 2 días lejos de la ciudad y de su frenesí son como una semana de vacaciones; el mar nos atrae y nos empuja con las mareas; los faros vigilan nuestros humores.

Nos reímos, recogemos conchas, paseamos al ritmo de las olas y de nuestros entojos, los pies en la arena y la mente en las nubes.  Un fin de semana de poesía, en suavidad.  A pensas de vuelta en París que ya pensabamos en regresar.

¿El mar les hace actuar así también?

[English]

I knew there was to be a horse competition in Deauville mid-April.  I hadn’t been there in years and I really wanted to go back, if only to see the ocean.  When I realized I could go and enjoy 2 of my passions, the idea kept creeping into my mind.

A few days before I left, I convinced Ethel and Ludovic to join me for the weekend.  In order to save a bit of money, we obviously chose a car-pooling option (one of the French website is Covoiturage.fr) and found a cute old-fashionned appartment in a rehabilitated hotel right on the beach thanks to Airbnb.

We left on Saturday morning and got back on Sunday evening.  During that whole time in Deauville, there were crepes, horses, mussels with a camembert sauce (!!!), walks on the beach around sunset and in the middle of the afternoon, feet in the water, more crepes, cider, the Walk of Fame, the beach umbrellas, smiles, the sound of the waves and of cries of the seagulls, the market, seafood platters on a sunny terrace…

Outside of Paris, time stretches and takes its time, 2 days away from the city and its frenzy feel like a week of vacation; the sea attracts us and sends us away along the rythm of the tides; lighthouses watch over our mood changes.

We laugh, we gather sea shells, we walk along the waves going where our moods take us, feet in the sand and our minds in the clouds.  A great weekend full of poetry and contentment.  Hardly back in town, we already think of going back.

Does the ocean make you feel that way too?

19 commentaires sur “Photo Series of the Month: A Weekend in Deauville

    1. It still is, Roy. There is held the festival de Deauville, the festival of American films. Hence the « Walk of Fame, » with the names of all grand actors and directors, written in stone in front of the beach cabins.

  1. J’adore ton blog Juls (découvert via Britt Skrabanek). Je suis Belge et un peu un ‘globe trotter’ moi même, – voyagé autour du monde pour le travail pendant mes années prof. dans le tourisme – et déménagé plusieurs fois à l’étranger. J’ai véçue quelques annéés en France dans la région Parisienne et maintenant j’habite à Texas depuis quelques mois (en venant de Boston 🙂 ) donc ton post me fais mal du pays..de l’Europe.. Ah, Deauville et la mer, quelle merveille.. et comme cela me manque ici.

    1. Merci Karin! Deauville a le don de faire remonter à la surface de nombreux et doux souvenirs pour tout le monde. C’est aussi ça que j’apprécie de ce petit coin de mer si près de Paris!

      Je suis ravie de pouvoir t’amener un peu de France au Texas! Bonne continuation là-bas, et encore tout plein de bons moments sur la route! Car elle est belle et on ne s’en lasse pas!

  2. Je pense terriblement a cette époque car j’ habitais a 40 km2 et je venais faire mo shopping au Printemps de Deauville ….. Ensuite une balade en bors de mer !! Et puis les voitures pleines d’enfants en maillots de bain ….et puis les escapades tous les deux, P hilippe et moi , pour un concours hippique , les courses a l’ hippodrome et puis … Un bon repas et le casino pour jouer et nous payer les dépenses de la journée . Mon Philippe était tres fort et il gagnait souvent. !!!

  3. Moments de nostalgie pour moi, souvenirs d’enfance : la plage, le parasol, aller trouver la mer à marée basse , se baigner dans de belles vagues où il fait plus chaud qu’a l’exterieur sous de gros nuages gris, voir les cheminées du paquebot FRANCE dans le port du Havre (oui oui, par très beau temps on les apercevait de la plage de Deauville !! Je vais m’arreter là car je vais passer pour une « vieille » ) j’etais un peu avec vous 😉

Parlons-en!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.